Aller au contenu Aller à la barre latérale Atteindre le pied de page

Pourquoi les gouvernements sont fortement incités à développer les monnaies numériques ?


Au cours des deux dernières décennies, la façon dont nous gérons et dépensons l’argent a connu des changements radicaux, comme l’essor des paiements sans contact, des services bancaires mobiles et des crypto-monnaies, pour n’en citer que quelques-uns. Cependant, les monnaies fiduciaires sont encore anachroniques à bien des égards – par exemple, elles sont toujours soutenues par des liquidités détenues par les banques centrales et les institutions financières sanctionnées. Bien que de nombreux gouvernements disposent aujourd’hui de la technologie nécessaire pour numériser leurs monnaies, la plupart d’entre eux ne l’ont pas encore fait, même si la plupart d’entre nous reçoivent déjà des chèques de salaire ou de sécurité sociale et effectuent des paiements numériques par dépôt direct.

Mais les gouvernements envisagent de plus en plus sérieusement de développer leurs propres monnaies numériques de banque centrale. L’objectif des CBDC, qui peuvent fonctionner parallèlement aux monnaies physiques, est de fournir un moyen réglementé et sûr pour les personnes d’échanger, de stocker et d’utiliser de l’argent numériquement. L’intérêt des gouvernements pour les CBDC est en partie une réaction à la popularité croissante des crypto-monnaies, qui ne sont pas soumises à la politique monétaire et que les pays ont clairement intérêt à contrôler.

Si la création de CBDC entre les principaux pays ne se fera pas du jour au lendemain, les gouvernements ont tout intérêt à continuer à avancer dans cette direction. C’est pourquoi nous devons nous attendre à ce que l’accent soit davantage mis sur le développement et la mise en œuvre des CBDC dans les années à venir – un changement qui pourrait modifier fondamentalement le commerce mondial.

Pourquoi les CBDC sont-elles utiles aux gouvernements et aux consommateurs ?

L’utilisation de la monnaie physique n’a cessé de diminuer. Selon un rapport publié par la Federal Reserve Bank of San Francisco, les espèces représentaient moins d’un cinquième de tous les paiements en 2020 – une baisse de 7 points de pourcentage par rapport à 2019. La transition vers les paiements numériques a été accélérée par la pandémie de Covid-19 – 72 % des consommateurs américains ont déclaré avoir effectué un paiement en personne au cours d’une période de déclaration de trois jours, contre 91 % en 2019.

Les CBDC présentent un large éventail d’avantages. Elles peuvent éliminer le risque lié aux tiers en connectant les consommateurs directement aux banques centrales. L’adoption des CBDC serait bénéfique pour les pays en développement qui comptent de grandes populations non bancarisées ou dans le cas d’États-nations en faillite. Il est difficile pour ces pays de mettre en place l’infrastructure d’un système bancaire moderne, de sorte que la capacité de donner aux citoyens un accès numérique immédiat à l’argent est cruciale. Les CBDC parachutées pourraient contribuer à stabiliser les régions touchées par la guerre, les catastrophes naturelles et la dépression économique.

Il existe également d’autres avantages, qu’il s’agisse d’élargir les options de paiement pour les consommateurs ou de rendre la politique monétaire plus rationnelle et plus réactive. L’argent liquide est également le mode de paiement préféré pour les activités illégales, ce qui signifie que les CBDC pourraient jouer un rôle important dans la lutte contre la criminalité. Enfin, les CBDC permettent aux gouvernements de contrebalancer l’influence des monnaies numériques privées émergentes telles que Diem, le système de paiement basé sur la blockchain qui était soutenu par Facebook, désormais rebaptisé Meta.


Suivre l’état d’avancement du développement des CBDC

Les pays qui étudient les CBDC doivent relever un vaste éventail de défis, allant des questions techniques aux implications juridiques et réglementaires labyrinthiques. Mais cela n’a pas empêché les gouvernements de donner la priorité aux CBDC à grande échelle. Selon un rapport du Conseil atlantique de décembre 2021, 87 pays explorent les CBDC, 14 en sont au stade pilote et neuf ont effectivement lancé une monnaie numérique.

La conception et la mise en œuvre des CBDC varient considérablement d’un pays à l’autre, en raison des différentes exigences économiques, des capacités technologiques, etc. La Suède fait partie des leaders en matière de développement des CBDC et le gouvernement suédois a collaboré avec la société de conseil Accenture pour mener des recherches pratiques sur son projet e-krona. En 2021, la Suède a étudié les effets économiques du déploiement de la CBDC dans le pays, a testé sa solution technique ainsi que plusieurs alternatives, et a examiné les conséquences potentielles pour la politique publique.

La semaine dernière, la Réserve fédérale américaine a publié un document destiné à “favoriser un dialogue public large et transparent sur les CBDC en général, ainsi que sur les avantages et les risques potentiels d’une CBDC américaine”. Une CBDC américaine devrait être particulièrement résiliente, car le dollar reste la monnaie de réserve mondiale. Mais elle faciliterait également l’inclusion financière universelle, permettrait des transactions moins chères et plus rapides, et soutiendrait l’influence économique des États-Unis en offrant son propre concurrent aux autres CBDC du monde entier. Bien qu’une CBDC américaine puisse être menacée par des pirates informatiques, ceux-ci tenteraient de compromettre un système capable de suivre et de tracer chaque transaction, ainsi que de geler ou simplement de supprimer l’argent volé.

L’avenir des CBDC

Bien que la Réserve fédérale aborde le développement des CBDC avec prudence, d’importants progrès ont été réalisés récemment. Par exemple, une collaboration entre la Fed de Boston et le Massachusetts Institute of Technology sur la technologie qui pourrait sous-tendre l’établissement d’une CBDC est entrée dans sa phase finale il y a plusieurs mois. Comme la Suède, les États-Unis évaluent également les implications potentielles des monnaies numériques sur l’économie et les politiques publiques. Selon le document de la Fed, les États-Unis pourraient finir par travailler avec des partenaires commerciaux tels que des banques et d’autres institutions financières pour créer des portefeuilles et aider à gérer leur CBDC.

Pendant ce temps, l’e-CNY de la Chine, sa nouvelle monnaie numérique garantie par l’État, est entrée dans une phase pilote solide. La banque centrale chinoise – la People’s Bank of China – et d’autres institutions financières ont supervisé le test du yuan numérique dans tout le pays l’année dernière. Selon la Deutsche Bank, l’initiative chinoise e-CNY vise à “créer une monnaie numérique capable de concurrencer d’autres monnaies numériques telles que les bitcoins, les stablecoins et d’autres [CBDC]” et à fournir aux consommateurs une méthode de paiement numérique universellement accessible et abordable. La Chine prévoit de lancer officiellement l’e-CNY en 2022, ce qui nous rappelle que les CBDC sont en passe de modifier définitivement le commerce mondial et que cette évolution suscitera un sentiment d’urgence chez les autres gouvernements.

Avec l’émergence rapide des monnaies numériques dans le secteur privé, il était toujours inévitable que les gouvernements s’impliquent avec leurs propres alternatives réglementées. Cette transition permettra de réduire les coûts de transaction, de prévenir les activités criminelles, d’intégrer davantage de personnes dans le système financier et d’offrir aux gouvernements une plus grande souplesse dans l’élaboration de leur politique monétaire. Les monnaies physiques étaient déjà en voie d’élimination, et les gouvernements ont toutes les raisons d’accélérer ce processus avec la création de leurs propres CBDC.


Notre contenu peut contenir des liens d'affiliation naturelle pour des produits que nous utilisons ou aimons. Si vous effectuez une action (abonnement, achat) après avoir cliqué sur l'un de ces liens, nous gagnerons un peu d’argent pour le café que nous promettons de boire tout en créant plus de contenu utile comme celui-ci.

Newsletter
Recevez nos actualités crypto condensés (presque) tous les jours !
Email



Laisser un commentaire