Aller au contenu Aller à la barre latérale Atteindre le pied de page

Hackeurs nord-coréens : 395 millions de dollars volés en 2021


Selon l’équipe de la blockchain Chainalysis, les hackeurs nord-coréens ont volé l’an dernier des crypto d’une valeur totale de 395 millions de dollars lors de sept intrusions dans des exchanges et des sociétés d’investissement. Cela représente une augmentation de près de 100 millions de dollars par rapport à l’année précédente.

En Corée du Nord, la cybercriminalité est une affaire d’État

Le butin total des cinq dernières années s’élève donc à 1,5 milliard de dollars rien qu’en crypto-monnaies. A cela s’ajoutent des centaines de millions volés par le pays au système financier conventionnel. Les rapines des pirates d’État contribuent dans une large mesure au financement du régime totalitaire de Kim Jong-Un. Car le pays, fortement sanctionné et isolé, a peu de chances de construire une économie saine. Parallèlement, il dépense des sommes colossales en armes de guerre.

Cette année de succès est préoccupante dans la mesure où le ministère américain de la Justice avait justement tenté en 2021 d’intervenir contre les raids nord-coréens. En février dernier, il avait par exemple inculpé par contumace trois Nord-Coréens, les accusant d’avoir volé au moins 121 millions de dollars à des entreprises de cryptomonnaies. Malgré cela, la menace continue de croître, selon Chainalysis.

D’un point de vue positif, il ne s’agit au moins pas d’un nouveau record. Les pirates de l’État l’avaient déjà établi en 2018, lorsqu’ils avaient volé une somme record de 522 millions de dollars en dix attaques distinctes.


Le bitcoin perd de son importance en tant que butin

Ce qui est nouveau, c’est que pour la première fois depuis le début des enregistrements de Chainalysis, le bitcoin ne représente plus approximativement la majorité du butin du pays. Le leader des cryptomonnaies ne représente plus qu’environ 20 % des fonds volés, alors que 58 % des vols de crypto-monnaies avaient pour cible l’éther.

Pour Chainalysis, ce n’est pas un hasard. L’attention accrue portée aux crypto-monnaies basées sur l’Ethereum est plutôt due à l’essor général de l’économie de l’Ethereum – un signe tout à fait particulier d’un possible flipping à venir. Toutefois, le fait que “certaines de ces bourses et plateformes d’échange […] sont tout simplement plus récentes et potentiellement plus vulnérables à ce type d’intrusion” joue également un rôle. Elles sont “tout simplement des cibles plus faciles”.

De même, Chainalysis a constaté que les Nord-Coréens faisaient preuve d’une grande patience dans la récupération de leurs cryptomonnaies volées. Ainsi, ils “hodleraient” souvent les actifs pendant des années avant d’entamer le processus de blanchiment d’argent. Selon les estimations, la Corée du Nord détiendrait encore environ 170 millions de dollars de crypto-monnaie non blanchie provenant des vols de ces dernières années.


Notre contenu peut contenir des liens d'affiliation naturelle pour des produits que nous utilisons ou aimons. Si vous effectuez une action (abonnement, achat) après avoir cliqué sur l'un de ces liens, nous gagnerons un peu d’argent pour le café que nous promettons de boire tout en créant plus de contenu utile comme celui-ci.

Newsletter
Recevez nos actualités crypto condensés (presque) tous les jours !
Email



Laisser un commentaire