Aller au contenu Aller à la barre latérale Atteindre le pied de page

Tales from the wild, le digne successeur de Harry Potter


Faites la connaissance de Tales from the wild, la toute dernière franchise de fantasy co-construite avec ses fans et qui propose de plonger dans des mondes et histoires immersifs et interactifs “nouvelle-génération” en tirant parti de la blockchain. Découvrons ensemble dans cet article en quoi TFTW est différent des autres univers du moment et comment il compte s’y prendre pour délivrer sa promesse.


Tout d’abord, il est bon de savoir que Tales from the wild est conçu par des professionnels de l’industrie du divertissement. Ils ont déjà travaillé sur plus de 250 livres et films. Conter des histoires à la fois captivantes et dépaysantes est devenue une seconde nature pour eux. D’ailleurs, ils ont créé DOORS, une plateforme de lecture révolutionnaire. Elle fait fureur à l’heure même où ces mots sont couchés sur le papier. Plus de 150 000 utilisateurs en France l’utilisent régulièrement pour se mettre dans la peau de leur personnage préféré et partir à la découverte de contrées insoupçonnées. Autant vous dire que l’équipe n’est pas à son premier coup.


Cette précieuse expérience qu’ils ont acquise leur est d’une grande aide dans l’élaboration de TFTW. Aujourd’hui, personne n’ignore que tout bon jeu vidéo est divertissant. Et pour ce faire, l’histoire a besoin de tenir le joueur en haleine et le porter à s’investir toujours plus en abordant par exemple des thèmes intemporels. Des sujets d’inquiétude qui hantent les heures perdues des braves gens. À savoir la folie humaine, la destruction de l’environnement et la guerre entre autres. Ce trio infernal, flanqué de toute une myriade de petites problématiques, menace la paix alors que le joueur fait ses premiers pas.


Il apprend très vite que l’industrialisation est aussi un fléau dans Tales from the wild. Sans surprise, l’homme s’est une fois de plus illustré en polluant le monde et en abattant de nombreuses forêts. Nombre d’esprits, épaulés par certains dieux des temps anciens, ont déclaré que la coupe était pleine. Ils exigent désormais l’éradication de l’espèce humaine. La guerre gronde.


Les Welders, un très vieil ordre chargé de préserver la bonne entente entre les deux camps, ont visiblement failli à leur mission. Cet échec est dû en grande partie à l’amenuisement de leur effectif au fil des siècles. Ils ont plus que jamais besoin de nouvelles recrues pour prévenir l’affrontement. En l’occurrence, vous et moi, les joueurs potentiels. L’objectif est de rétablir à tout prix l’équilibre d’antan pour que les différentes factions puissent vivre pacifiquement. Se laisser tenter par l’aventure est nécessaire pour découvrir la suite de l’histoire. Je ne vous en dirai pas plus.

Des Loisirs - Immeuble



Ceux qui le souhaitent peuvent d’ores et déjà rejoindre le salon de TFTW sur Discord. J’y ai personnellement abattu pléthore de monstres et rencontré une légion de novices servant des dieux différents. En effet, le pouvoir des Welders est directement lié à celui de leur patron céleste. Certains se servent du feu alors que d’autres ont une préférence affichée pour l’eau. Ils rejoignent donc le temple de la divinité associée à l’élément qu’ils manipulent.


Comme je l’ai précédemment mentionné, de nombreux esprits se sont révoltés et préparent l’extermination de l’homme. D’autres, cependant, coopèrent avec les welders. Ils les accompagnent tout au long de leurs aventures et les épaulent au combat. Pour l’instant, ces petites créatures bienveillantes sont au nombre de 4 444. Un lot de 2 222 sera mis à la vente ce mois-ci moyennant 0,09 ETH. La deuxième moitié, quant à elle, débarquera sur le marché en juillet. Ils ont un élément naturel de prédilection à l’instar des welders. Ça peut-être par exemple l’eau ou le vent.


Détenir un esprit de la collection, c’est avoir accès à toute une série d’avantages. Pour commencer, on se liera d’amitié avec son compagnon de route, qu’il soit un esprit de la forêt ou du désert. Ils ont chacun un caractère propre et leur histoire est à nul autre pareil. Ensuite, les développeurs du jeu enverront régulièrement des jetons non-fongibles supplémentaires aux détenteurs. Fidélisation oblige ! Enfin, il y a la possibilité de gagner des apecoins. Qui n’en veut pas parmi vous ?


Police De Caractère - Graphique

Somme toute, TFTW est un jeu rémunéré (Play-To-Earn) accessible à tout le monde. Aucun investissement de départ n’est requis à la différence des grands noms du secteur et l’entrée dans le jeu est gratuite. Au cours de ses périples, le joueur se frottera à des monstres et des esprits plus forts les uns que les autres. Ce faisant, il aiguisera ses compétences, gagnera des récompenses et fabriquera équipements et objets prenant la forme de jetons non-fongibles (NFTs) dont il possédera la propriété et qu’il pourra revendre à d’autres joueurs. La possibilité lui est aussi donnée d’empocher des apecoins ($APE).

Conception Graphique - Police De Caractère

TFTW propose une nouvelle expérience inédite de la culture où la frontière entre la franchise, les histoires et le public s’effacent. Avec une équipe passionnée et ambitieuse d’une dizaine de personnes à l’heure actuelle, Tales From the Wild pourrait bien s’avérer être le digne successeur d’Harry Potter et nous faire vibrer au cours des prochaines années avec une saga digne de celle de J.K Rowling.


L’internet 3.0 a désormais sa toute première franchise fantasy, française qui plus est : Tales from the Wild. Le jeu nous arrive en mai et les premiers livres en juin. Des bandes-dessinées et des adaptations audiovisuelles figurent également dans la feuille de route.


Notre contenu peut contenir des liens d'affiliation naturelle pour des produits que nous utilisons ou aimons. Si vous effectuez une action (abonnement, achat) après avoir cliqué sur l'un de ces liens, nous gagnerons un peu d’argent pour le café que nous promettons de boire tout en créant plus de contenu utile comme celui-ci.

Newsletter
Recevez nos actualités crypto condensés (presque) tous les jours !
Email



Laisser un commentaire