Aller au contenu Aller à la barre latérale Atteindre le pied de page

Le zapping des actualités cryptomonnaies du 22 au 26 novembre 2021


L’Inde en croisade contre les cryptomonnaies privées

Après la Chine, qui a interdit les transactions en cryptodevises en septembre dernier, son voisin indien a indiqué, par le biais du Premier ministre Narendra Modi, qu’il envisageait d’interdire « toutes les cryptomonnaies privées », telles que Bitcoin, Ethereum ou d’autres.  Selon le cabinet spécialisé Chainalysis, l’adhésion des Indiens aux monnaies virtuelles a explosé (+600%) ces 12 derniers mois. A savoir que le pays au 1,3 milliard d’habitants envisage à terme de favoriser sa propre monnaie numérique, sous l’égide de la banque centrale.

NFT sacré mot de l’année par le dictionnaire Collins

Comme chaque année, Collins désigne son WOTY (Word of the Year), et cette année c’est l’abréviation NTF (pour Non Fungible Token) qui remporte la palme. Selon Collins, l’utilisation de ce terme aurait connu une hausse de 11 000 % !  « Il reste à déterminer si le NFT aura une influence durable, mais sa présence soudaine dans les conversations à travers le monde en fait très clairement notre mot de l’année », a indiqué Alex Beecroft, directeur général de Collins. A noter que le terme « crypto » était également en lice pour remporter le sésame de WOTY.

Minage de bitcoin : la Suède appelle à des mesures radicales

Dans une lettre ouverte adressée à l’Union européenne le 5 novembre 2021, le directeur de l’agence de supervision financière et le directeur de l’agence de protection de l’environnement suédois lancent une alerte sur l’impact environnemental du minage de bitcoin dans leur pays. Entre avril et août 2021, la consommation électrique aurait ainsi augmenté de plusieurs « centaines de pour cent ». Ils souhaitent ainsi que l’Europe interdise cette activité qui rendrait impossible le respect des accords de Paris, qui prévoient de ne pas dépasser un réchauffement climatique de plus de 1,5 degré par rapport à l’époque préindustrielle.


Yves Choueifaty voit le bitcoin comme un « actif de diversification »

Le président de Tobam, société de gestion française, conseille d’investir 2 à 3% de son portefeuille en cryptomonnaie. Sa structure sera la première société de gestion française à proposer un fonds grand public sur le bitcoin via une assurance-vie. Selon l’expert, la première cryptomonnaie mondiale en termes de capitalisation est une invention « révolutionnaire ». Yves Choueifaty salue également l’extrême sécurité de cet actif qui repose sur la blockchain, le rendant pour le coup encore plus inviolable que « les codes atomiques américains. »

Le Salvador envisage de construire une « Bitcoin City »

Le premier pays au monde à avoir légalisé le bitcoin comme moyen de paiement entend construire une ville nouvelle nommée Bitcoin City, alimentée par l’énergie géothermique d’un volcan afin que cet endroit devienne totalement écologique et décarboné. C’est le président du Salvador Nayib Bukele lui-même qui en a fait l’annonce. Cet endroit sera un centre d’expérimentation dédié au bitcoin, accueillant fermes de minage, quartiers résidentiels, zones commerciales, services, musées, lieux de loisirs, bars, restaurants, etc.  « Tout est consacré au Bitcoin », a expliqué le président à l’occasion d’un événement promotionnel sur le bitcoin en Amérique du Sud.


Notre contenu peut contenir des liens d'affiliation naturelle pour des produits que nous utilisons ou aimons. Si vous effectuez une action (abonnement, achat) après avoir cliqué sur l'un de ces liens, nous gagnerons un peu d’argent pour le café que nous promettons de boire tout en créant plus de contenu utile comme celui-ci.

Newsletter
Recevez nos actualités crypto condensés (presque) tous les jours !
Email



Laisser un commentaire