Aller au contenu Aller à la barre latérale Atteindre le pied de page

Alors que la Chine accélère les tests du yuan numérique, les observateurs ont déclaré que la campagne du gouvernement pour l’adoption de l’e-CNY ressemble de plus en plus à un lancement en douceur.

Les derniers efforts du pays, par exemple, comprennent l’utilisation du paiement en e-CNY pour une autoroute à péage dans la province de Shaanxi, au nord-ouest du pays, connue comme un point essentiel pour l’initiative chinoise « Belt and Road ».

Xi’an, capitale de la province du Shaanxi, est l’un des points de jonction des routes économiques reliant la deuxième économie mondiale à l’Europe, à l’Afrique et au reste de l’Asie.

Compte tenu de l’importance géographique stratégique de la ville, Xi’an a fait partie du deuxième groupe de villes pilotes pour les essais de l’e-CNY. En juin 2021, plus de 1,1 million de portefeuilles privés d’e-CNY avaient été mis en place dans la ville, selon un rapport du média local Economic Information Daily.

« Les essais d’e-CNY sont maintenant à un stade pilote régulier, et bien sûr, vous pouvez considérer qu’il s’agit d’un lancement souple planifié à long terme avec certaines limitations d’utilisateurs », a déclaré à Forkast.News Zhaosheng Jiang, directeur du Centre de recherche sur la blockchain de 01 Finance, un groupe de réflexion sur les fintech basé à Pékin.

Matteo Giovannini, directeur financier senior à l’Industrial and Commercial Bank of China, l’une des plus grandes banques commerciales du pays, partage un point de vue similaire. Il a déclaré à Forkast.News que le développement du yuan numérique a dépassé le stade du pur test après plusieurs séries d’essais dans les grandes villes, avec l’implication d’un nombre croissant d’activités commerciales utilisant l’e-CNY.

« Je pense également que pour la Chine, la possibilité de s’appuyer sur une forte pénétration des smartphones, une population sensibilisée au numérique et des politiques gouvernementales favorables représentent autant de facteurs qui ont joué un rôle majeur dans la réduction drastique du temps de test et le passage rapide à un stade de déploiement », a déclaré Giovannini.

Renforcer le rôle des banques

Le fait que les Chinois soient déjà familiarisés avec le paiement mobile pourrait favoriser le déploiement de l’e-CNY. La Chine est en tête au niveau mondial pour l’utilisation des portefeuilles numériques et mobiles, représentant 72 % des paiements de commerce électronique du pays en 2020, alors que la part des États-Unis était de 30 % et celle de l’Europe de 26 %, selon un récent rapport de Moody’s citant des données de WorldPay.

Les analystes de Moody’s ont écrit dans le rapport de recherche, publié la semaine dernière, que l’adoption généralisée du yuan numérique « contribuerait à renforcer le rôle des banques dans le système de paiement électronique en augmentant leur collecte de données et leurs bases d’utilisateurs. »

M. Giovannini a déclaré que les institutions financières en place peuvent ainsi s’appuyer sur une infrastructure établie, sur une présence physique près des clients et sur le facteur réputationnel construit au cours de décennies d’opérations.

En outre, l’e-CNY devrait avoir une influence considérable sur le système financier. Selon M. Giovannini, la banque centrale pourrait mener des politiques monétaires plus ciblées grâce à un suivi en temps réel, et les banques commerciales pourraient bénéficier d’un niveau de transparence plus élevé, d’une réduction des coûts d’exploitation, d’un coup de pouce dans la lutte contre les activités illégales telles que les fraudes, ainsi que d’un plus grand sentiment de sécurité pour les personnes protégeant leur argent.

Impact sur les géants de la technologie

Les analystes de Moody’s ont suggéré que les effets sur les entreprises technologiques seraient limités à court terme, mais que les risques de concurrence pourraient augmenter à long terme.

Le yuan numérique est conçu pour fonctionner en parallèle avec les services de paiement électronique, tels que ceux fournis par WeChat Pay de Tencent et Alipay, filiale d’Alibaba. « L’introduction du e-CNY reflète également les préoccupations des autorités concernant la concentration des données parmi les entreprises technologiques et les activités financières des établissements de paiement non bancaires », indique le rapport.

Selon M. Jiang, les fournisseurs de services de paiement électronique existants pourraient choisir d’intégrer l’e-CNY dans leurs systèmes et offrir aux utilisateurs des options de paiement plus diversifiées.

L’érosion constante du pouvoir de marché du duopole WeChat Pay-Alipay va « entraîner un niveau de concurrence accru, les entreprises technologiques étant appelées à représenter un service alternatif par rapport à un système de paiement classique en monnaie numérique de la banque centrale (CBDC) contrôlé de manière centralisée par la Banque populaire de Chine », a déclaré M. Giovannini.



Laisser un commentaire