Aller au contenu Aller à la barre latérale Atteindre le pied de page

Le métavers, un secteur de 13 000 milliards de dollars en 2030


Selon les calculs de Citibank, le secteur du métavers pèsera entre huit et treize mille milliards de dollars d’ici la fin de la décennie. Pas moins de 5 milliards de personnes s’en serviront dans leur vie quotidienne. Aujourd’hui, on achète beaucoup de produits sur Internet mais dans le monde de demain, les achats se feront majoritairement dans les métavers. Certaines compagnies américaines à l’instar de Wallmart élaborent d’ores et déjà leur propre monde virtuel.

Cependant, la route à parcourir est encore longue. À l’heure actuelle, la branche du métavers n’est pas en mesure d’utiliser son plein potentiel. Les lacunes techniques sont nombreuses: puissance de calcul faiblarde, manque d’outils à l’endroit du public et logiciels décevants entre autres. Le potentiel est bien présent mais il ne faudra pas lésiner sur les investissements.

Le métavers représente cette nouvelle frontière immersive d’internet. Un univers parallèle dans lequel des liens sociaux se tisseront et des entreprises se créeront. Voilà pourquoi Mark Zuckerberg a tenu à renommer sa compagnie. Désormais, elle ne s’appelle plus Facebook mais Meta.

Son objectif est de devenir le réseau social ultime avec l’aide du métavers. En ce sens, le PDG de l’ex-Facebook va consacrer 50 millions de dollars à la recherche durant les deux prochaines années. Il veut à tout prix cerner la technologie du métavers pour tuer la compétition dans l’œuf.



Notre contenu peut contenir des liens d'affiliation naturelle pour des produits que nous utilisons ou aimons. Si vous effectuez une action (abonnement, achat) après avoir cliqué sur l'un de ces liens, nous gagnerons un peu d’argent pour le café que nous promettons de boire tout en créant plus de contenu utile comme celui-ci.

Newsletter
Recevez nos actualités crypto condensés (presque) tous les jours !
Email



Laisser un commentaire