Aller au contenu Aller à la barre latérale Atteindre le pied de page

Le premier pays au monde a avoir accepté le bitcoin (BTC) comme monnaie de paiement officielle a annoncé mardi 27 septembre avoir fait l’acquisition de 420 bitcoins supplémentaires.

Au cours actuel, cela représente près de 25 millions de dollars. Le Salvador, et tout particulièrement son président Nayib Bukele, applique à la lettre le « Buy the Dip », cette technique qui consiste à acheter quand le marché est en baisse afin de renforcer ses avoirs en bitcoins.

Mardi, la première cryptomonnaie au monde a en effet connu une correction pour descendre à 57.000 dollars environ, mais les analystes considèrent cette correction « normale ». Le bull run du BTC devrait donc se poursuivre et le Salvador, qui mise beaucoup sur la cryptodevise, profite de chaque baisse pour renforcer ses réserves. Le Salvador a ainsi effectué jusqu’à aujourd’hui quatre achats de la principale crypto-monnaie, pour un total de 1 120 BTC.

Près d’un Salvadorien sur deux ne sait pas comment fonctionne le BTC

Bien que le BTC ait cours légal au Salvador depuis le 7 septembre dernier, un sondage réalise à l’été 2021 démontrait que 45% des habitants du pays d’Amérique centrale avouaient ne « rien connaitre » du BTC et des cryptomonnaies en général. Or il ne s’est déroulé que trois mois entre l’annonce et l’approbation du BTC comme monnaie officielle.


Un délai court, qui n’a pour l’instant pas permis la « crypto-révolution » qu’espérait le président Nayib Bukele. Des manifestations ont toujours lieu dans certaines zones du pays et les 200 distributeurs automatiques permettant d’échanger des BTC qui ont été installés sont loin d’être pris d’assaut.

Le bitcoin au Salvador est-il un flop ? Il est certainement trop tôt pour pouvoir tirer des conclusions, mais le récent achat par le président Nayib Bukele montre que lui, y voit un avenir.

A lire :

Le prix du BTC en route vers 90 000 $ ?



Laisser un commentaire