Aller au contenu Aller à la barre latérale Atteindre le pied de page

Après avoir connu un début d’année très chahuté, la première cryptomonnaie mondiale vient de dépasser ce lundi la barre des 50.000 dollars

Quelles montagnes russes ce bitcoin ! Depuis le mois de juin, la valeur de la cryptomonnaie a bondi de 70 % après être passée sous les 30.000 dollars en juillet dernier suite aux  durcissement des législations chinoises contre les mines de bitcoins et aux déclarations « ni oui ni non » de quelques super investisseurs, comme Elon Musk, le patron de Tesla.

Or ce lundi, la cryptodevise vient de dépasser les 50.000 dollars pour atteindre un plus haut à 50.448 dollars vers 8h, soit une progression par rapport à l’ancien creux de l’ordre de 75%.

Les investisseurs reviennent en force

Une progression qui doit beaucoup au retour d’investisseurs de premier ordre sur la scène bitcoin. Elon Musk pour commencer, qui a indiqué qu’il accepterait de nouveau les paiements en bitcoins pour Tesla quand 50% de son minage sera effectué avec des énergies renouvelables. Le fondateur de Twitter Jack Dorsey a également manifesté son intérêt, et plusieurs entreprises de renom, comme Apple ou Amazon, recherchent actuellement pour leur staff des personnes ayant des compétences en cryptodevises. Un premier pas vers une future intégration de cryptomonnaies dans leur stratégie commerciale ?

Bref, même si le bitcoin est encore loin d’avoir son niveau record d’avril 2020 (65.000 dollars), il est actuellement dans une belle phase de progression qui doit beaucoup à l’environnement favorable.

D’ailleurs, Selon une étude du cabinet Chainanalysis, l’adoption des cryptomonnaies n’a jamais été aussi élevée qu’au cours de des douze derniers mois, notamment dans les pays émergents, où l’inflation est forte et le bitcoin apparait de plus en plus comme une valeur refuge au même titre que l’or.



Laisser un commentaire